Terre d’amour!

 » Terre d’amour! Trésor de souvenirs, toi qui fus un jour grande, opulente et victorieuse, semée de souvenirs et d’histoires, et trop piétinée par la fortune impitoyable. Je chanterai tes gloires oubliées: car porté sur l’aile de l’ardente poésie, je n’aspire pas à d’autre laurier ni à d’autre exploit que d’arracher un sourire à ma douce Espagne. »

Chants du Troubadour. José Zorrilla Y Moral.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s